Métrologie d'une installation solaire thermique

Pour suivre le fonctionnement d'une installation solaire, il faut absolument que cette dernière soit équipée d'une métrologie : au minimum un compteur d'énergie sur l'eau chaude solaire utile et contrôler les températures.

La présence d'un télécontrôleur assurant des mesures multiples et interrogeable par modem permet la mesure et le stockage de bien plus de caractéristiques physiques : les volumes, les températures, les temps de fonctionnement des pompes.

Positionnement des sondes et compteurs

On procèdera à la mesure de l'Energie Utile, c'est à dire l'énergie captée par l'ECS dans l'installation, et non à l'énergie produite (celle du circuit primaire). En effet, rien ne sert de calculer l'énergie produite si celle-ci n'est pas utilisée.

Métrologie d'une installation solaire

Les mesures insdipensables :

  • Le volume d'eau qui penètre dans l'installation (Vecs).
  • La température de l'eau froide (TEF). Attention : la sonde doit être positionnée à plus de 3 mètres du ballon pour éviter l'écart de mesure lié au réchauffement de la tuyauterie par conduction.
  • La température de sortie de l'eau solaire (TSS) : immédiatement à la sortie du ballon solaire chaud.
  • L'Energie solaire utile : elle sera calculé par le télécontrôleur Esol = 1.16 x Vecs x (TSS-TEF).
  • Les mesures complémentaires :

  • La température de sortie de l'appoint (TSA) : immédiatement à la sortie du ballon d'appoint.
  • L'Energie d'appoint utile : elle sera calculé par le télécontrôleur Eapp = 1.16 x Vecs x (TSA-TSS).
  • Les mesures de contrôle :

  • La température des capteurs (Tcapteur) : afin de vérifier l'éventuelle surchauffe de ces derniers.
  • Le temps de fonctionnement de la pompe primaire (tP1) et secondaire (tP2) : afin de contrôler le bon fonctionnement de la régulation solaire : Temps d'ensoleillement > Temps de fonctionnement de la pompe primaire > Temps de fonctionnement de la pompe secondaire.




  • Menu du tutorial | Suite : variante en eau morte